Exposition d’Aurélie Prissette

AP_marcheurs_2013_webAurélie Prissette annonce sa prochaine exposition de photographies au resto-zinc « Les Marcheurs de Planète », 73 rue de la Roquette (Paris 11e) du 8 novembre au 8 décembre 2013.
Ce sera ouvert tous les jours sauf le lundi. Du mardi au samedi : de 17h30 à 2h00 (service restaurant de 19h30 à minuit – réservation au 01 43 48 90 98) dimanche : de 11h00 à 23h00 (service toute la journée)Vernissage le 8 novembre de 18h à 20h
avec un concert de Rivkah à 19h pour découvrir son nouvel album « Shara »

Concert Françoise Sauclières

Aff.Def_24.

Françoise Sauclières ne joue pas que du violoncelle (dans Pépito ou ailleurs). Françoise Sauclières compose.
Dix-huit musiciens ont la joie de vous inviter à écouter un « Concert Sauclières« …
A noter d’ores et déjà sur vos agendas !
Ce concert aura lieu deux fois, à 17H00:  

– le dimanche 17 novembre à Orsay 
Auditorium de l’Espace Jacques Tati
14, avenue Saint-Laurent (ou Allée de la Bouvêche)
Sous l’égide des « Artisans de la Musique »  http://artismusic.free.fr
Libre participation aux frais 

 le dimanche 24 novembre à Paris 4ème
Auditorium de la Cité internationale des Arts
18, rue de l’Hôtel de Ville 

Sous l’égide de « l’AFMA » 
http://afma.ajat.free.fr
Réservation recommandée au 06.88.09.82.68  ou  fr.lavacourt@orange.fr

L’occasion aussi de retrouver 2 IKNiens : Bénédicte Lefranc et Stéphane Voitrin

Entrée : 15 € – Etudiants, Seniors .. : 12 €
Nota : Ces deux salles de concert sont accessibles aux personnes à mobilité réduite

Joël Pommerat : « La réunification des deux Corées »

Aux Ateliers Berthier-Odéon juqu’au 3 mars 2013

Spectacle épuré, à grands effets visuels au service d’une écriture fragmentaire saisissant des moments charnières de couples par des séquences (saynètes, micro-drames, nano-tragédies) fulgurantes parfois cocasses, souvent féroces et poignantes.
Lire la suite

THEATRE A VOIR : « Nouveau roman » à la Colline

Je ne connais pas grand-chose au « nouveau roman » (mouvement littéraire des années 50 qui voulait renouveler le genre romanesque), sinon des noms cités par des média au cours du temps et rattrapés au vol par mes sens pour finir classé un peu n’importe comment dans ma mémoire : Sarraute (pas Claude, Nathalie), Robbe-Grillet, Claude Simon, Duras. Je n’écris que les noms car c’est souvent sans prénom qu’ils sont cités. Comme si, par essence, tout le monde savait de qui on parle : des « monuments », comme leurs alter-égos scéniques l’écrivent au début de spectacle.
Lire la suite

A voir d’urgence

 

La Mouette et Oncle Vania de Tchekhov par Benedetti. A ne pas manquer. Au Théâtre Studio à Alfortville. La mouette

Vous en avez marre des nuits brésiliennes ?

Allez voir… Le jour de l’italienne

Pour vous confirmer combien magiciens vous êtes …

Au Théâtre de l’Oeuvre jusqu’au 8 sept. 2009.

Plus d’infos…

L’Arcal à Paris

L’Arcal présente deux spectacles au Théâtre Silvia Monfort à une semaine d’intervalle :

NI L’UN NI L’AUTRE

NiNi.jpg

Un spectacle tout public à partir de 6-7 ans qui mélange danse et opéra. C’est court (moins d’une heure) et partout où ce spectacle est passé (et il a beaucoup tourné), il a reçu un bon accueil. Je peux vous avoir des détaxes à 11 euros (pour les enfants, on verra les tarifs).

LES QUATRE JUMELLES

Un opéra contemporain d’après Copi, sur une musique de Régis Campo et dans une mise en scène de Jean-Christophe Saïs. C’est court aussi, c’est déjanté et enlevé mais c’est pas pour les enfants du tout ! Les places sont au même prix.

Back to the past !

J’en suis le premier désolé,mais je suis un peu comme tout le monde. En vieillissant, la même litanie s’insinue progressivement dans mon cerveau: « C’était mieux avant…. ».
Que ce soit la musique avec le funk, le hard-rock et même la variétoche. La télé avec Candy et Albator ou le cinéma des auteurs/producteurs…Oui, c’était mieux avant.
On a les madeleine de Proust qu’on mérite.
Dans cet inventaire aux senteurs de papier jaunie, il me manquait un chapitre : Le théâtre.
Je n’y allais pas quand j’étais petit et j’ai toujours regretté de ne pas avoir assisté à un spectacle du Grand Magic Circus, la comédie musicale Hair, les spectacle de Planchons ou des premiers spectacles du cirques du soleil (1793, l’age d’or), le théâtre dans les usines….tous ces trucs un peu délirant dont nous parle Philippe Caubère.

Grâce à Fred (ou à cause de, c’est vous qui jugerez), j’ai été voir jeudi soir ‘Les animaux malades de la peste’ par la compagnie Okéko et je me suis enfin pris un bon de 30 ans en arrière. J’ai un peu comblé ce vieux manque : Vous voyez un peu le Big bazar ? Et bien la compagnie Okéko c’est à peu près ça.
C’est un peu naïf, c’est pas super calé (bon, ils avaient commencé 2 jours avant….alors ça explique bien des choses), une construction un peu bricolé (l’épisode ‘Némo’, ou ‘intermittente’, qui s’insère un peu mal dans le spectacle) mais bon… On s’en fout ! That’s 70’s !

Des superbes voix accompagnées par des vieux routard de la musique : Des requins de studio, moyenne d’age 55 ans (mais on s’en fout, le temps c’est arrêté en 70, ils ont toujours 20 ans). Des textes qui vont pas changé la face du monde mais on peut toujours essayé (rappelez-vous bordel, on est en 70 !)…
Seul petit reproche, c’est la salle du labo qui avec son peu de hauteur sous plafond écrase un peu leurs énergies….Ça s’arrangera peut etre si ils ont du succès !
Alors voilà, si vous voulez vous prendre 30 ans dans la vue et retrouver le gout de l’utopie en cette période de crise : vous connaissez la direction.

Les animaux malade de la peste par la compagnie OKEKO – Un spectacle qui vient de loin au théâtre de Ménilmontant jusqu’en décembre.
PS : Sur le site vous avez de larges extrait, prenez celui « du crocodile » ou « des moutons » ça devrait vous donner une idée

Le grand manipulateur

J’avais 3 raisons d’aller voir « Les fourberies de Scapin » au théâtre de l’aquarium (Cartoucherie de Vincennes) :
-J’étais invité (ce qui fait toujours plaisir).
-IKN l’a monté il y a 10 ans avec, il me semble, un certain succès
-Mais surtout, la pièce de l’aquarium est joué par un Scapin qui manipule, tout seul, tous les autres personnages joués par des marionnettes.

Et la je dit « Gggue »
-« Gggue » : Parce que les marionnettes sont magnifiques et nous montrent par a+b que si l’on peut rester 10 secondes sans bouger et sans rien dire en étant un morceau de bois tout en dégageant une émotion sans faille, ça doit pas être plus compliqué pour un être vivant.
-« Gggue » : Parce que l’acteur qui joue Scapin fait tout, tout seul et donne corps au 8 autres personnages par des voix caractérisées à l’extrême(allant même jusqu’à  ne faire s’exprimer ‘hyacinthe’ que par chant).
-« Gggue » Parce que « Gggue »
Alors, même si on peut émettre une réserve -La pièce gagnerait en rythme si un technicien l’aidait pour les manipulations en coulisse-, si on aime les marionnettes et le théâtre, il ne faut pas bouder son plaisir.

A Chatou il y a à voir et à manger.

A la Maison Pour Tous de Chatou (dirigée main de maître par un Iknien de longue date, j’ai nommé Georges Porcheray), Le 8 décembre 2007 il y a à voir:
les « petites formes » des élèves de l’atelier théâtre adultes
et à  manger :
buffet à partager (mais aussi à enrichir avant) après le spectacle.
A 20h30. Entrée libre.
MPT de Chatou 105 rue du général leclerc 78400 chatou
01.30.71.13.73
plus d’info…

Qu’on se le dise!

Courez-y !!

Je viens de voir « Les Précieuses Ridicules » de Molière mis en scène par Dan Jemmett au Vieux Colombier : FA-BU-LEUX !! Je recommande à tous (et plus particulièrement à l’équipe des « Femmes Savantes » – si vous y allez, vous comprendrez pourquoi) de courir voir ce spectacle désopilant, du pur plaisir de plateau, sans mise en abime, sans psychologie, avec des moyens simples et sans prétention, entièrement axé sur l’abattage, l’énergie et le sens de la dérision des interprètes dont, notamment, la détonante Catherine Hiegel.

A NE PAS LOUPER !!

Copinage

Si vous avez vu les ‘Femmes savantes’ (Reprise le 7 décembre au centre d’animation Montgallet) vous connaissez Thierry, l’homme au 100 pseudo, qui jouait Ariste et en avait signé la mise en scène.
Si vous ne le connaissez pas , vous avez une bonne occasion de vous rattraper en allant voir ‘Lilith’, sa dernière mise en scène, le vendredi 23 novembre ou le samedi 24 novembre à l’Espace Château Landon (31 rue du Château Landon 75010). Pour réserver : 06 61 93 54 43 (demandez Camille).